RECOnversion des Territoires par la Transition Ecologique

  • Durand, Frédéric (PI)
  • Schneider, Norry (CoI)
  • Petit, Alexandre (CoI)
  • Hanin, Yves (CoI)
  • Vidal, Marie-josée (CoI)
  • Habay-Ié, Dorothée (CoI)
  • Sibille, Cécile (CoI)
  • Camps, Marine (CoI)
  • Hoss, Manou (CoI)
  • Collin, Julie (CoI)
  • Vian, Julien (CoI)

Project Details

Description

Le projet RECOTTE traite de la transition écologique dans les pôles urbains de l’ancien bassin industriel situé dans le sud Luxembourg / Nord Lorrain / sud Belgique, et qui ont subi de plein fouet la désindustrialisation. Pour redevenir un moteur au sein de l’aire métropolitaine du Luxembourg et assurer leur transition, les communes de ce bassin font face à un double handicap : la gestion des externalités négatives de la métropolisation générées par le développement économique de Luxembourg et les effets frontières induits.
La transition écologique se comprend comme une phase de transformation de la société aux niveaux économique (production et consommation responsable…), social (réduction des inégalités, cohésion…), environnemental (changement climatique, biodiversité…) et énergétique (modification des modes de production et consommation de l'énergie, développement des énergies renouvelables…). Les objectifs sont de réduire l’empreinte des activités humaines sur l’espace et de parvenir à un développement plus soutenable, en engageant les acteurs institutionnels, économiques ou encore les populations vers des pratiques de production ou de consommation plus sobres, notamment en promouvant la sobriété énergétique (diminution de nos besoins en matière d’électricité), l’adaptation des modes de transports, l’isolation thermique des bâtiments, en réduisant la consommation de ressources naturelles, en limitant le gaspillage de nos biens matériels et alimentaires, ou encore en développant les pratiques du recyclage ou du réparable. Cependant, la transition ne peut se faire sans une implication des citoyens et un appui institutionnel pour stimuler les changements nécessaires à l’adaptation de nos modes de vie. Ainsi, elles doivent être réalisées progressivement et être conduites par une diversité d’acteurs.
Les objectifs européens et nationaux en termes de transition doivent être mis en place à l’échelle locale. Cette étape cruciale est exposée à de nombreuses incertitudes. Les communes semblent en effet insuffisamment organisées et appareillées pour répondre à ces défis et ont de fortes attentes notamment en termes techniques pour les accompagner dans leurs démarches. Des expériences ont démontré que la transition écologique est un levier pour impulser un nouveau développement aux territoires en reconversion, les acteurs locaux, économiques et la société civile ont besoin de supports scientifiques pour initier et concrétiser des coopérations.
Le projet RECOTTE vise ainsi à répondre à ces attentes en proposant aux acteurs de l’ancien bassin industriel transfrontalier une méthodologie basée sur l’identification d’enjeux locaux communs, la co-construction de projets leviers transfrontaliers impulsant la dynamique de transition de leur territoire et leur concrétisation. En particulier, l’un des objectifs du projet est de proposer des initiatives transfrontalières pour soutenir le développement d’énergies renouvelables et sensibiliser divers publics à la réduction de leur consommation d’énergie.

Principaux objectifs du projet RECOTTE :
- Accompagner les communes et les acteurs locaux par rapport aux problématiques liées à la transition écologique
- Proposer une méthode de travail pour mettre en oeuvre cet accompagnement dans un cadre transfrontalier
- Sensibiliser les élus et les acteurs locaux à l’urgence de changer nos comportements face aux risques climatiques
- Repenser la coopération transfrontalière, non plus envisagée sous l’aune du seul développement économique mais sur la nécessité écologique
- Identifier des actions potentielles à mettre en place
AcronymRECOTTE
StatusActive
Effective start/end date1/01/2131/12/22

Funding

  • FEDER - Interreg VA Grande Région
  • Luxembourg Institute of Socio-Economic Research (LISER)