Les seniors sont plus longtemps mais pas plus souvent au chômage que leurs cadets

Ioana Salagean

Research output: Other contribution

14 Downloads (Pure)

Abstract

En proposant 2012 comme année européenne du vieillissement actif et de la solidarité intergénérationnelle, la Commission de l'Emploi et des Affaires Sociales du Parlement européen souhaitait que de nouvelles politiques soient mises en œuvre pour permettre aux personnes âgées de « réaliser leur potentiel de bien-être et de participation à la société ». Ces objectifs nous invitent à une analyse du chômage auquel peuvent être confrontées les personnes âgées, car le chômage implique, d'une part, une diminution du bien-être individuel, et d'autre part, un manque à gagner pour la société qui n'utilise pas toutes les ressources potentiellement disponibles sur le marché du travail. Dans cette perspective, nous proposons ici de comparer le chômage des seniors (de 50 ans et plus) à celui des plus jeunes. Nous considérons comme chômeurs âgés (ou seniors), les personnes âgées de 50 ans ou plus, sans emploi, résidentes sur le territoire national, disponibles pour le marché du travail, à la recherche d'un emploi approprié, non affectées à une mesure pour l'emploi, indemnisées ou non indemnisées et ayant respecté les obligations de suivi de l'Agence pour le développement de l'emploi (ADEM).
Original languageFrench
PublisherCEPS/INSTEAD
Number of pages2
Publication statusPublished - 2013
Externally publishedYes

Publication series

NameVivre au Luxembourg
PublisherCEPS/INSTEAD
No.89

Liser Collections

  • Vivre au Luxembourg

Cite this