Pour une approche spatio-temporelle des navettes transfrontalières « longue distance »: Le cas des travailleurs frontaliers français travaillant au Luxembourg

Translated title of the contribution: Towards a spatiotemporal approach of cross-border commuting in long distance: The French cross-borders working in Luxembourg case study

Jianyu Chen, Philippe Gerber, Thierry Ramadier

Research output: Chapter in Book/Report/Conference proceedingChapterpeer-review

Abstract

Chaque jour, près de 90 000 résidents français passent la frontière franco-luxembourgeoise pour aller travailler au Grand-Duché, ce qui représente la moitié du contingent des travailleurs frontaliers allant au Luxembourg. Cela constitue le deuxième bassin d’emploi transfrontalier en Europe occidentale après l’arc jurassien franco-suisse.
Cette migration importante des actifs frontaliers débute à la fin des années 1980, alors que l’État luxembourgeois reconvertit son économie principale vers la place financière. Depuis 1990 jusqu’aujourd’hui, la prospérité économique du Luxembourg élargit progressivement son aire d’influence vers le sud de la région Lorraine26, et l’effectif des frontaliers lorrains connaît à la fois une multiplication en nombre et une évolution socio-professionnelle, avec de plus en plus de cadres et de professions intermédiaires. Cela fut d’ailleurs un des indicateurs de la
métropolisation transfrontalière luxembourgeoise (...)
Translated title of the contributionTowards a spatiotemporal approach of cross-border commuting in long distance: The French cross-borders working in Luxembourg case study
Original languageFrench
Title of host publicationLe Transfrontalier
Subtitle of host publicationPratiques et représentations
EditorsNikol Dziub
Place of PublicationReims
PublisherÉPURE - Éditions et Presses universitaires de Reims
Pages179-199
Number of pages21
Edition1er édition
ISBN (Print)9782374961149
Publication statusPublished - 1 Sep 2020

Cite this