Évolution du taux d’effort des ménages résidents du Luxembourg selon leur mode d’occupation et leur niveau de vie entre 2016 et 2019

Résultats de recherche: Autre contributionOther contribution

37 Téléchargements (Pure)

Résumé

En juillet 2020, le LISER rédigeait la note 25 de l’Observatoire de l’Habitat sur le taux d’effort des ménages résidents, montrant son évolution sur la période 2010-2018. Cette note a permis d’observer que si la croissance continue du poids du logement dans le budget des ménages touche la majeure partie des ménages résidents ayant un emprunt ou payant un loyer, les locataires sont plus particulièrement touchés par cette hausse. La part de ces derniers allouant plus de 40% de leur revenu disponible s’est accrue constamment alors que celle des propriétaires est restée stable. Par ailleurs, cette hausse du taux d’effort est encore plus importante parmi les ménages les moins aisés (quintile 1), et impacte encore plus les locataires. La présente note se propose de faire une mise à jour en ajoutant les données pour 2019 et de donner un éclairage supplémentaire en comparant l’évolution des prix de vente et des loyers à celle du taux d’effort.
langue originaleFrançais
EditeurMinistère du Logement - Observatoire de l'Habitat
Nombre de pages22
Lieu de publicationLuxembourg
étatPublié - 7 oct. 2021

Série de publications

NomLa note n°27
EditeurMinistère du Logement - Observatoire de l'Habitat
Numéro27

mots-clés

  • logement
  • ménages
  • Luxembourg
  • résidents
  • niveau de vie

Liser Collections

  • Observatoire de l'Habitat

Contient cette citation